Comment reconnaît-on un matcha ?

Si en Europe et plus précisément en France, le thé matcha est aussi bien apprécié, c’est que bien à cause de ses vertus hors du commun. Provenant du pays du soleil levant, il a pu trouver ses racines sur un continent qui l’a très vite adopté et qui ne s’en plaint d’ailleurs pas.

Cependant, il est bien difficile de reconnaître le matcha parmi cette multitude de thés disponibles sur le marché. Beaucoup de vendeurs vantent les mérites de leur thé, mais très peu commercialisent du vrai thé matcha. Comment faire alors pour savoir qu’il s’agit du bon ? Lisons plutôt !

Pour voir tout les bienfaits de ce thé en poudre regardez cet article !

À sa couleur

Le matcha est une plante. Cultivée au Japon, elle a été importée en Europe. Qui dit plante, fait référence à la chlorophylle. Cette dernière est un pigment naturel qui se retrouve dans tous les végétaux et qui leur attribue d’ailleurs leur couleur verte. Cette couleur provient des deux composantes rouge et bleue de la lumière.

Ainsi, un thé qui ne présente pas une couleur verte n’est pas du matcha. Une fois que vous aurez vérifié qu’il s’agit bien de la couleur verte, soyez encore plus précis. Veillez à ce que le vert dont il s’agit ne soit pas un vert trop foncé. Il doit être de type clair pour qu’il s’agisse du thé matcha.

À sa texture

Pour obtenir le matcha, les Japonais réduisaient la plante en poudre à l’aide de deux meules de pierre. Réduite en cet état, elle était ainsi utilisée pour la fameuse cérémonie japonaise dite du thé. Elle servait également comme colorant naturel et était consommée avec les soba et le mochi, aliments d’origine japonaise.

Par conséquent, le matcha n’a eu d’autre forme que la forme poudreuse. Tout thé qui vous sera présenté sous une forme autre que celle-là n’est pas du matcha. En plus d’être une poudre, le matcha est une poudre très fine. Sa texture en est donc également très légère.

Ce site web vous présente les meilleures marque de matcha avec test et avis !

À son goût

Pour reconnaître le matcha, vous avez le choix entre goûter la poudre ou préparer le thé. Néanmoins, dans l’un ou l’autre des cas, vous aurez en bouche un mélange de chlorophylle et d’acides aminés. Si vous faites un peu plus attention, vous aurez cette sensation d’avoir consommé des légumes.

Aussi, le matcha est très légèrement sucré. Ce goût sucré, vous le retrouverez toutefois après en avoir consommé et il demeure un moment avant de disparaître. Par ailleurs, le matcha n’est pas du tout amer. Contrairement à la plupart des boissons naturelles auxquelles un peu de sucre doit être ajouté, le matcha est agréable au goût et se laisse boire.

À son conditionnement

Consommer du matcha, c’est consommer naturel. La poudre ne doit par conséquent pas être exposée aux intempéries. Autrement dit, elle doit être protégée des rayons du soleil, de l’humidité et de la pluie. Ainsi, un autre élément qui vous permet de reconnaître rapidement du matcha est son conditionnement.

Le matcha est généralement conservé dans de petites boîtes hermétiquement fermées. À l’intérieur de ces boîtes, vous pourrez remarquer une fine couche de protection en aluminium. C’est cette dernière qui évite que le matcha ne soit exposé à l’humidité et aux rayons solaires.

Continuez votre lecture : Clé USB, Disque dur externe, SSD externe ou transfert internet ?